Actu Business, B2B, Immobilier & BTP Finance Les Web TV hyperlocaux sont des startups innovantes

Les Web TV hyperlocaux sont des startups innovantes


L’avènement du World Wide Web dans les années 1990 a inauguré une nouvelle ère d’accumulation d’informations. Cette ressource existe parce que de nombreuses personnes ont vu le jour. Le contenu est constamment mis à jour, modifié et supprimé. L’intelligence collective est un nouveau type de ressource. 

Les connaissances et l’expertise peuvent être mises à profit au profit de toute la communauté. Les membres sont présentés à l’écran et l’arbre de connaissances de l’équipe met en évidence leurs diverses compétences. Cette carte des connaissances et des compétences de chacun est en constante évolution ; il n’est pas statique comme l’organigramme d’une entreprise ou la description de poste d’un technicien. Peut-être avez-vous d’autres compétences et connaissances que vous n’avez pas encore découvertes.

Récompenser les compétences des « non diplômés »

Tout le monde peut communiquer entre eux et voir les compétences disponibles via cette seule interface. Partant du postulat que tout le monde sait quelque chose, son système peut, à sa façon, lutter contre l’exclusion en valorisant les « sans diplôme ». En tant que citoyens, nous avons très rarement notre mot à dire dans les décisions qui nous concernent directement, que ce soit au travail ou dans les organisations auxquelles nous appartenons.

Dans la lutte contre le gaspillage, une chose s’impose comme susceptible de modifier profondément nos vies et notre société : la mise en commun des richesses, des compétences et des savoir-faire de chacun. Cet esprit de ruche est l’âme même d’Internet.

Par rapport à «l’ancien monde», le plus grand atout d’Internet est le rythme exponentiellement plus rapide auquel l’information peut être diffusée, comprise et utilisée. L’intelligence collective a eu un impact profond sur la vie moderne, transformant les entreprises et les personnes.

Dans une entreprise « connectée » : Comment fonctionnent les décisions ?

Ne lançons pas les entreprises tout de suite. Certains d’entre eux ont eu du mal à passer de l’ère « pré-Internet » à l’ère « en ligne ». Toutes les structures hiérarchiques seraient remises en cause.

Avant l’avènement d’Internet, les entreprises suivaient des hiérarchies strictes lorsqu’elles prenaient des décisions. Un travailleur rémunéré n’avait aucun moyen de communiquer avec ou d’aider le gestionnaire responsable. Cela avait ses avantages, puisque chaque ensemble de compétences était affecté à un certain travail.

Les répercussions de cela sont énormes dans le monde interconnecté d’aujourd’hui, où les compétences, les idées et les capacités des gens peuvent avoir un impact non seulement dans leur bureau local, mais sur toute la planète. À mon avis, les deux plus grandes erreurs que les gens peuvent commettre en matière de crowdsourcing sont (1) ne pas comprendre les règles en vigueur et (2) ignorer la présence de ces sources d’information qui ne sont qu’à un clic.

Entreprises qui fournissent des plateformes de haute qualité

Les organisations qui utilisent l’intelligence collective ont tendance à surpasser leurs rivales. La clé du succès financier futur d’une organisation est de multiplier l’intelligence de ses membres par l’intelligence de ses pairs. Prenons l’exemple des programmes open source comme Linux et des programmes propriétaires comme Microsoft.

L’idée derrière le logiciel libre est que n’importe qui peut aider à l’améliorer en apportant des modifications au code, ce qui à son tour peut augmenter la vitesse et la fonctionnalité du programme. Dans une organisation hiérarchisée comme Microsoft, avant qu’une idée d’amélioration puisse être mise en œuvre, elle doit être validée à plusieurs niveaux et passer par plusieurs services. La procédure est lente.

Ce n’était pas un gros problème à l’ère pré-Internet puisque toutes les sociétés fonctionnaient de la même manière, mais à l’ère d’Internet, la lenteur est un problème majeur.

Les entreprises du XXIe siècle devront inclure l’intelligence commune si elles veulent survivre. Combien de temps nos institutions pourraient gagner en collectant des données spécifiques ; combien de dizaines, de centaines, de milliers ou même de millions de dollars une entreprise pourrait économiser ou gagner en encourageant la participation des employés. Les clients sont impatients de contribuer à façonner l’avenir de son entreprise et de ses offres.

Entre 2 et 3 % des utilisateurs sont des participants actifs. Vous pouvez les remercier pour la croissance de votre entreprise et la valorisation de vos produits. Les entreprises d’aujourd’hui doivent réaliser qu’elles n’atteindront jamais la perfection.

Alors que les publicités passées nous montraient des produits sans défaut, celles d’aujourd’hui démontrent une constante capacité d’amélioration. Les produits seront toujours sous forme bêta.

A lire aussi : méthodes éprouvées pour gagner de l’argent avec PayPal

Web TV et l’essor des connaissances participatives

Il faut leur offrir un lieu de parole et d’échange tout en s’inscrivant dans un cadre plus large, au-delà des commentaires ou des forums (qui sont le « 1.0 » de l’intelligence collective). Selon cette vision du monde, toutes leurs communications doivent avoir une sorte de but promotionnel, être largement diffusées et être lues par le public. Vous devez amener les gens à parler de vos médias.

Vous pouvez utiliser ce groupe pour faire connaître vos médias, aider au référencement (bien que ce soit moins important), proposer des publicités ciblées aux annonceurs en fonction des données démographiques et les informations fournies par votre public et recueillir les commentaires de votre public pour aider à façonner l’orientation de vos médias.

L’essor des plateformes de médias sociaux comme Facebook démontre le potentiel de ce dernier pour être le principal point d’entrée d’Internet. Au lieu d’essayer de concurrencer Facebook, ce qui serait insensé de votre part, je vous propose d’offrir à vos membres un forum où ils peuvent discuter d’un sujet qu’ils partagent tous : où ils habitent. Vous devez servir de point focal pour les habitants qui ont quelque chose à dire sur l’état de leur communauté.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post