Actu Business, B2B, Immobilier & BTP Immobilier Quelles sont les Etapes quand on Achète une Maison ?

Quelles sont les Etapes quand on Achète une Maison ?


La pierre est un investissement durable qui reste l’un des placements les plus populaires auprès des Français. Pour eux, l’immobilier est une source fiable de revenus, ainsi qu’un mécanisme d’économie d’impôt dans le cas où ils louent un bien.

Car si l’on considère la défiscalisation de l’immobilier, il ne faut pas oublier que l’achat d’une maison ou d’un logement peut faire partie du rêve ou de la sécurité de quelqu’un.

Tout résultat sera nécessaire pour financer cette acquisition immobilière. Et, pour cette raison, il est important de comprendre quelles sont les procédures à suivre pour réaliser la vente et le contrat de crédit.

Quand dois-je contacter ma banque pour savoir si elle me proposera un prêt avant ou après la recherche de propriétés ? Nous vous fournissons toutes les informations dont vous avez besoin pour acheter une maison.

La première étape consiste à rassembler des connaissances, à établir un budget et à effectuer des simulations de crédit

Avant d’aller sur Internet ou de visiter votre première agence immobilière, établissez un budget et un plan de financement.

De combien d’argent est-ce que je dispose, et est-ce que je suis dans une situation stable (emploi permanent, conjoint) ? Le financement est généralement obtenu par trois voies :

  • Apport personnel (doit être compris entre 10 et 15% du prix d’achat)
  • Prêts ou outils de financement mis à disposition à des taux réduits (ils relèvent de la rubrique des apports personnels)
  • Ce crédit concerne les biens immobiliers qui ont été vérifiés par le gouvernement.

Ensuite, vous vous attaquerez à la recherche. Pour ce faire, vous pouvez lire les petites annonces, engager un agent immobilier, participer à une vente immobilière privée, etc. Vous devez également comprendre la raison de l’achat :

  • Est-il disponible à la location ? Peut-on le louer à l’heure, à la semaine, au mois ou à l’année ? Si oui, quel est le client le plus rentable pour chaque période et région géographique ?
  • La taille du bien et le marché local : cela vous permettra de négocier un prix plus bas sur certaines maisons, qui valent plus que le taux du marché actuel,
  • Quel est l’âge actuel du bien ? Est-il utilisé ou non ?

Vous pouvez déjà demander à votre banque une simulation de prêt hypothécaire avant de faire une offre d’achat, ce qui ne vous engage à rien.

Il est conseillé de comparer les taux immobiliers en contactant de nombreuses banques. Sur certains sites Internet, vous pouvez effectuer une simulation de crédit immobilier en ligne.

A lire aussi : quels documents avant d’acheter une maison ?

L’offre d’achat est la deuxième étape du processus

Si une perle rare est découverte, il est essentiel de vérifier le prix de vente et peut-être de le renégocier avec une marge de 10 %, par exemple, en fonction des travaux qui seront effectués.

Le vendeur a la responsabilité de fournir des informations claires sur l’état du bien, comme la présence d’amiante, l’évaluation du risque de plomb, le diagnostic de performance énergétique, etc.

Vous avez fait la simulation auprès des banques et savez que vous obtiendrez très certainement un prêt, mais vous n’en avez pas encore fait la demande. La personne qui fait l’offre d’achat s’engage lorsqu’elle la propose.

A la demande des acquéreurs, cette offre d’achat peut être limitée dans le temps pour ne pas dépendre d’un projet d’achat à long terme.

La troisièmement étape est le compromis ou la promesse de vente

Si vous acceptez l’offre d’achat, vous disposez de 30 jours pour obtenir un prêt selon les termes de l’avant-contrat. Toutefois, si les banques prennent plus de deux mois pour répondre à une demande de prêt, ce délai peut être porté à 45 jours.

Il est essentiel que vous incluiez une clause suspensive (un événement futur ou incertain qui met l’accord en suspens) dans votre premier contrat de vente, qui stipule que la vente n’aura pas lieu tant qu’un prêt hypothécaire n’aura pas été autorisé par la loi.

Dans certaines régions, la municipalité dispose d’un droit de préemption légal, qui lui permet de prendre possession du bien pour un projet d’intérêt général pendant deux à trois mois après la signature.

Le contrat de vente est alors valable pendant deux à trois mois. Un notaire doit vérifier la signature du contrat de vente initial avant tout échange. Les deux parties peuvent utiliser leur notaire sans frais supplémentaires.

La quatrième étape est le prêt immobilier

Maintenant que vous avez terminé le processus, il est temps d’appeler votre banque et de prendre des dispositions pour obtenir un prêt hypothécaire lié à la vente de la maison. Si la transaction échoue, l’hypothèque sera abandonnée ou utilisée à d’autres fins.

Dans certains cas, un prêt immobilier peut être refusé si certaines conditions ne sont pas remplies : un taux d’endettement supérieur à 33%, un dépôt de dossier supérieur à l’endettement, une situation professionnelle non garantie sur la durée (CDD, intérim).

N’oubliez pas que vous devrez constamment rendre compte de votre état de santé.

Le montant que vous pouvez emprunter est également moins élevé. En outre, les banques ne prêtent plus sans demander une assurance hypothécaire. Celle-ci est disponible auprès de l’établissement prêteur, mais on peut aussi l’obtenir à un taux plus bas auprès d’autres prêteurs.

Cette protection du crédit garantit le remboursement en cas d’invalidité importante, de chômage (sauf en cas de faute grave) ou de décès (sauf en cas de défaillance catastrophique).

La cinquième étape est l’acte de vente

Le notaire effectue les tâches suivantes : il est chargé de convoquer les parties concernées par le contrat, et il vérifie les informations concernant l’emprunteur, comme son taux d’endettement.

Le notaire perçoit 7,5 % du prix de vente comme frais. Ce sont des frais qu’il ne faut pas négliger lors de la préparation d’un budget. Après avoir lu le contrat, l’agent immobilier et l’acheteur signent l’acte de vente. L’acheteur accepte de payer tous les frais encourus.

Soyez prudent à chaque étape, en particulier la première. Elle est essentielle pour obtenir le financement de l’achat.

Des comparaisons précoces des taux d’intérêt peuvent vous faire gagner du temps et de l’argent. N’oubliez pas de faire jouer la concurrence, certaines banques peuvent accorder des taux d’intérêt plus intéressants que d’autres, un peu comme une assurance emprunteur.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post