Actu Business, B2B, Immobilier & BTP B2B Types de leadership : quel est votre domaine ?

Types de leadership : quel est votre domaine ?


Il est possible de coacher vos équipes de différentes manières, allant du leader autoritaire au coach inspirant. Dans une étude publiée en 2000 pour la Harvard Business Review, Daniel Goleman, un psychologue américain, a identifié six styles de leadership pouvant être utilisés dans les entreprises. Certains d’entre eux sont encore utilisés aujourd’hui, même s’ils ne sont pas forcément adaptés à tous les cas de figure.

Découvrez et comprenez ces types de leadership, mais ne croyez pas qu’une forme soit supérieure à une autre. L’utilisation et le sens qui leur est attribué seront déterminés par divers critères tels que le temps, les amis et la personnalité. Afin de développer votre propre style, l’idéal est de les utiliser en fonction de la situation !

Le concept du leadership directif

Le leadership directif, parmi les nombreux types de gestion du personnel, est le plus directif. Le leader directif impose en effet son autorité aux membres de l’équipe. Il leur indique quelles sont leurs responsabilités et qu’ils recevront les résultats attendus. Il s’attend à ce que les travailleurs suivent précisément ses instructions. Cependant, il n’est pas toujours enclin à leur expliquer pourquoi ils le font ou à essayer de donner du sens à leur travail.

De ce fait, les membres du personnel ne voient pas la situation dans son ensemble et ne savent pas ce qu’ils sont censés faire. Par conséquent, l’obéissance et la performance immédiates sont essentielles. Il n’y a pas de place pour la pensée indépendante ou les tentatives de recherche.

Ce dernier se préoccupe de l’exécution, des résultats et de la discipline. Dans une atmosphère directive, la hiérarchie est essentielle : le pouvoir de décision est concentré sur le « leader » en fonction de son rang dans l’organigramme. Les responsabilités sont bien définies, et le cadre est fort (voire rigide).

A quel moment miser sur ce style de leadership ? 

Un leader peut être directif avec certains employés perturbateurs au cas par cas, en fonction du style d’instruction. Il est adapté aux tâches plus techniques que créatives et peut être utilisé ponctuellement dans des situations d’urgence. Il sera la forme de commandement privilégiée en période de crise, lorsque l’ignorance des règles a des conséquences importantes. Un leader peut utiliser ce style de communication avec certains fauteurs de trouble sur une base individuelle.

Quels sont les limites

Les employés seront mécontents, voire insatisfaits, si leur travail ne les satisfait pas. Ce style peut être une expérience terrible pour les employés, qui sont privés de liberté et de signification. En effet, il s’agit de deux composantes essentielles de la motivation interne. À long terme, il a une influence néfaste sur le moral des équipes et favorise les tendances sociales négatives.

A lire aussi : pourquoi louer une structure publicitaire gonflable ?

Le concept du leadership visionnaire

Le leader visionnaire, contrairement au leader directif, mobilise son équipe autour d’une vision. Il est capable d’imaginer l’avenir et de s’assurer le soutien des autres. Il sait comment persuader et rassembler le personnel en se concentrant sur un seul objectif. Le visionnaire fournit une vue d’ensemble ainsi qu’une feuille de route stratégique pour la réaliser. La nature charismatique et unificatrice du visionnaire lui permet de fournir à la fois une « vue d’ensemble » et une direction pour aller de l’avant.

Cependant, il ne guide pas souvent les lecteurs dans ce processus. Il fait confiance aux personnes « opérationnelles » pour créer un plan d’action à partir de ses idées, en leur permettant de le faire sans restrictions.

Les leaders visionnaires se préoccupent de l’objectif, de la stratégie et de la finalité du projet. Ils se concentrent davantage sur le « pourquoi » que sur le « comment », ce qui peut en laisser certains perplexes. Cet environnement de travail attire naturellement les personnes autonomes dotées des talents appropriés.

A quel moment miser sur ce style de leadership ?

Le leadership visionnaire peut être utilisé à la fin d’une crise ou pendant la transition d’une entreprise (réorganisation, changement de direction). Il donnera de l’espoir et la capacité de regarder vers l’avenir. Il permet d’envisager avec optimisme un retour à la normale ainsi que de nouvelles perspectives.

Quelles sont les limites

Il est inutile de poursuivre un objectif s’il n’est pas mis en œuvre. De même, il est vain de poursuivre un objectif si les moyens ne sont pas en adéquation avec celui-ci. Une technique visionnaire permet d’obtenir des résultats aussi bien inefficaces que rapides. Enfin, les entreprises qui n’ont pas d’objectif clair ou qui ne peuvent pas le communiquer efficacement auront du mal à convaincre leur personnel de les suivre.

Le concept du leadership participatif

La confiance est le fondement d’une approche participative. La devise de l’entreprise est « d’inclure mon personnel dans le processus de décision » Par conséquent, il encourage les travailleurs à faire entendre leur voix, à faire des suggestions et à demander des avis… Les leaders doivent posséder certains talents pour créer l’harmonie et le consensus parmi leurs employés. Ils recherchent l’harmonie et l’accord sur toute la ligne. Leur devise est « nous sommes plus intelligents ensemble » et « c’est du débat que jaillit la lumière »

L’approche participative, également appelée démocratique, est basée sur la collaboration et la communication. Elle a une bonne influence sur l’environnement de travail. Comme tous les employés participent à chaque action, les décisions de gestion de projet seront plus faciles à prendre.

A quel moment miser sur ce style de leadership 

Selon certaines autorités, le management participatif devrait être utilisé pour générer de l’aide. Cette technique doit être utilisée lorsque l’on veut obtenir le plus d’idées (brainstorming) et utiliser l’intellect collectif. La mise en œuvre de l’approche participative est encouragée dans les domaines où l’innovation est au cœur de l’activité.

Quelles sont les limites

L’approche participative, en revanche, n’est pas adaptée aux situations d’urgence car il faut plus de temps pour prendre une décision. Pour que les opinions de chacun soient prises en compte et que l’unanimité soit atteinte, le processus peut prendre beaucoup plus de temps. Les membres de l’équipe peuvent se lasser des nombreuses réunions ou avoir l’impression que leur supérieur hiérarchique ne prend pas ses responsabilités.

Le concept du leadership « chef de file » 

Le modèle se positionne comme le modèle à suivre. Il possède les compétences requises dans un certain domaine. Il n’est ni autocratique ni directif, mais il vise l’excellence dans ses actions et attend la même chose de ses collaborateurs. Il peut être assez strict. Il force le respect et l’admiration car il est en accord avec ce qu’il pense, dit et fait.

Ce type de leadership, parmi tant d’autres, met l’accent sur la performance, la réussite et la rigueur. Les employés sont poussés à dépasser leurs propres attentes dans une atmosphère stimulante. Les objectifs sont généralement atteints, même si cela demande un certain effort de la part de ceux qui y travaillent.

A quel moment miser sur ce style de leadership 

Ce style de leadership est bénéfique dans une entreprise disposant d’une main-d’œuvre motivée et déjà qualifiée. Il pourra tirer pleinement parti des capacités de l’équipe et la propulser vers l’avant. Cela fonctionne très efficacement si les individus ont des idéaux similaires (travail, effort, dépassement de soi, compétition…).

Quelles sont les limites

À long terme, les personnes qui travaillent pour un leader arriviste risquent d’être surmenées. Ils risquent de s’épuiser et de se retrouver en burn-out s’ils sont trop exigeants. Les employés qui ne sont pas sûrs de pouvoir le supporter se décourageront et se désengageront. Un taux de rotation élevé est une indication de problèmes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post